Title

Vocation

La Vocation est un appel qui me fait devenir ce que je suis


Nous sommes tous appelés à faire quelque chose de notre vie.

Si une personne décide de se mettre au service d'une cause plus importante que ses seules préférences personnelles, on dit qu'elle répond à une vocation. La vocation, c'est donc une certaine manière de vivre sa vie, de la comprendre et de l'ordonner comme un service. Mais l'appel, l'origine de la vocation n'émane pas de la personne. Celle-ci ne peut que le recevoir et y répondre en toute liberté. La vocation, c'est "être appelé", "être appelé par" et "être appelé pour". Cela demande une écoute, une réponse.[/col] 


Pour les chrétiens, l'appel vient de Dieu, de la Parole du Christ invitant à le suivre et à être ses témoins dans le monde et dans l'histoire.

Tout chrétien, par son baptême, est appelé à faire de sa vie une réponse et un service. La vocation baptismale se déploie dans tous les états de la vie : mariage, célibat... Quelle que soit notre vocation, nous sommes tous appelés à la sainteté, à participer à la plénitude de l'amour de Dieu donc, à aimer, à être heureux et à rendre heureux.

Le mariage entre un homme et une femme baptisés, vivant de la foi chrétienne, est un sacrement s'il est décidé librement, voulu comme unique et définitif, c'est-à-dire jusqu'à la mort, et ouvert à l'accueil des enfants.

 

Le sacrement du mariage donne aux époux la grâce de renforcer et perfectionner leur amour, d'affermir leur unité indissoluble et de se sanctifier dans leur vie familiale. Parmi les chrétiens, certains sont appelés à consacrer leur vie dans un don total à Dieu et au service d'une mission comme prêtre, diacre, religieux ou religieuse, laïc consacré...

 

La vie consacrée désigne aujourd'hui toute personne ou tout groupe de personnes qui s'engagent au célibat à cause du Christ et de l'Evangile.

 

Elle recouvre traditionnellement les formes de vie suivantes: la vie religieuse apostolique, monastique et missionnaire, les Instituts séculiers, les sociétés de vie apostolique, les ermites, l'Ordre des vierges consacrées et les veuves consacrées.

 

Pourquoi alors les religieux et les prêtres s'engagent-ils à vivre dans le célibat ?

Ni mépris du mariage, ni aversion à l'égard de la sexualité, le célibat est une façon particulière de vivre cet appel à l'amour. A l'image du Christ resté célibataire pour faire alliance avec tous les hommes, le prêtre renonce à aimer une personne en particulier pour être signe de l'amour de Dieu pour tous les hommes. Le Christ y fait allusion dans l'évangile : « il y a des personnes qui ont choisi de ne pas se marier à cause du Royaume des cieux ».
En effet, les liens du mariage ne subsisteront pas après la mort car le Christ sera « l'Epoux » de chaque homme et femme. Dès lors, le célibat des prêtre et des religieux est un signe important dans la mesure où il nous rappelle que l'union avec Dieu est le but de la vie de tout homme. C'est donc le critère de l'amour qui doit guider la personne dans son discernement pour devenir prêtre. Répondant librement à l'appel de Dieu, le prêtre ne vit pas le célibat comme une contrainte, mais comme une ouverture à une grande fécondité, certes différente de celle d'un couple, mais tout aussi riche.

 

PAROISSE ETUDIANTE SAINTE BERNADETTE



logo horizontal 01

NOUS CONTACTER



250 rue du Truel
34090 Montpellier
04 67 63 48 36

✉ Nous écrire
Rejoins nous